2016 / 2017 - Les Cancans

Flyer a6 v5 p1 

 

Une pièce de Carlo Goldoni
Mise en Scène de François de La Bigne

Décors de François de La Bigne
Régie et lumières de Catherine Richaud 
Organisation générale d'Anne Borrelly

L'action se passe pendant le carnaval de Venise et cela devrait être un jour de fête : Checchina doit épouser Beppo, mais un bruit court et se propage très vite de bouche à oreille : Et si Checchina n’était pas vraiment la fille de son père ? 

La nouvelle  se propage, courant d’une cancanière à une autre. Et il n’en manque pas à Venise ! Lustrissimes et femmes du peuple s'affrontent pour se repaître de nouvelles croustillantes et faire circuler ce qu’elles ne prennent pas le temps de vérifier. D’ailleurs, cet on-dit est-il exact ?

La méchanceté, la jalousie, l’envie rendent l’affaire insupportable, surtout pour les deux amoureux qui se disputent sans tout à fait se déchirer. La famille et les amis font ce qu’ils peuvent pour faire barrage aux médisances. Mais tout rebondit quand un second bruit prend le relais du premier…

Ne sommes nous pas, grâce à la multiplication des média et aux résaux sociaux, dans une société où le potin est roi !

Carlo Goldoni (1707-1793) est très tôt inspiré par le théâtre qu’il voit dans les rues de Venise, il est considéré comme le Molière italien et veut "rénover" la comédie​  Carlo goldoni nb

À 9 ans, il écrit sa première pièce destinée au théâtre de marionnettes.

Après plusieurs échecs dans le genre tragique, Goldoni comprend que sa vraie voie est la comédie. Il s’inspire de la commedia dell’arte qui règne dans l’Italie du XVIIIe et des pièces de Molière pour réformer la dramaturgie.
Son premier succès s’intitule L’Uomo di mondo et marque la naissance de la comédie italienne moderne, avec des personnages plus développés que Pantalon ou Arlequin et un texte qui ne laisse plus autant de place à l’improvisation : les comédiens tombent le masque et s’inscrivent dans plus de réalisme.
Poursuivi par les critiques acerbes, Goldoni finit par se lasser de la querelle et accepte de gagner Paris où la troupe du théâtre italien l’a invité. En France, Goldoni écrit pour le théâtre et devient professeur d’italien à la Cour. Reconnaissant envers les Français, il leur écrit un hommage dans Le Bourru bienfaisant.
Après la mort de Louis XVI, Goldoni est privé de ses pensions et meurt dans l’indigence en 1793.

Carlo Goldoni a réussi l’exploit d’écrire plus de 200 œuvres en l’espace de 20 ans.

 
Dsc 0062 Dsc 0068 Dsc 73 Dsc 0093 Dsc 0141 Dsc 0129
Dsc 0137 Dsc 0119 P9 1 Dsc 0159 Dsc 0162 Dsc 192

 

Avec sur scène :

Anne Borrelly - Jean-François Carette - Mathieu Couzinié-Magdelon - Violaine Deramecourt - Marie-Ange Gauthier - François de La Bigne - Béatrice Landron - Franck Lepertel - Fleur Midon - André de Montchalin - Annmarie Petit - Didier Retailleau - Joëlle Sonderreger - Marie Thibault

Mais aussi :

Sophie Desproges-Gotteron - Martine Bernard - Patrice Bernard - Didier Méheust - Gautier Revillon

La pièce a été présentée :

A Paris 15ème du 18 au 27 novembre 2016 au profit de :

Aide et Action          Envoludia          Magdalena
Association Benît Menni   Foi et Lumière   Pour un Sourire d'Enafant
Association Imagine le Monde   GEM Loisirs et Progrès   Quelque Chose en Plus
Capucine   Le Chemin de Pierre   Retinostop
Dareda Action Tanzanie   Les Enfants d'Angkor Wat   Vive la Vie
Education Sans Frontières   Les Rameaux Vers   Votre Ecole Chez Vous
Enfance Partenariat Vietnam   Lyme sans Frontières    

 

A Versailles les 25 et 26 mars 2017, au profit de :
Enfance Partenariat Vietnam et L'ordre de Malte

 

Masquesronds

Troupe cancans 1

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×